popping poetry

by VADERS & PORCELLUZZI

/
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.

about

Antonella Eye Porcelluzzi- voice, lyrics tracks 2 & 5, cover art
Vaders Orchestra - composition and music

video "Hounds of love"
www.youtube.com/watch?v=1jVx814NmPE&t=132s&fbclid=IwAR0DK-85P0eQmgMIAddUiQsGBlIA-Gae8-t6_xeCdo6erh__QNktdjMR1WM

credits

released January 14, 2020

Brume et feuilles d'or

La campagne est comme la mer
Mais verte
une mer verte
Je suis dans une maison d’hippocampes
La nuit les maisons au loin
Sont des bateaux à la pêche
Les phares
remuent leurs lumière
De droite à gauche
dans les virages
Dans la brume
Les arbres
sont des rochers
Apparentés
à ceux qui recouvrent
Les collines
Les montagnes
Les vaches se promènent
Combien de vaches
Mer de viande
Vaches de mer

Souvenirs anciens
Les chats me rappellent
des souvenirs plus profonds
Les souvenirs douloureux
Flavia à Berlin me disait
Il faut éprouver la douleur à nouveau
Pour la vaincre
Souvenirs de gens qui rigolent
Qui rigolent mal
De gens vulgaires
Qui se sont perdus dans la vie
Comme leur rires malsains dans le vent
Quand j’éprouve de la joie
Le cœur me manque
Le courage tombe
j’entends les rires
Je me dis: est que je peux?
Est que je peux?
Telle l’influence des malsains
Telle la durée du mauvais
Est qu’ils se joueront encore
De mon innocence

L’innocence
Et les apparences
comme
Un pair de jeans pour me faire
D’un coup
femme
13 ans
Je n’ai pas ma chrysalide
Les chats sentent tout
Les chats s’approchent visionnent
Le passé
Comme devant une télé
Ils me disent
Tu guéris tu guéris
Ces gens sont morts
et tu souris

Lass doch die Leute einfach lachen
Es wird doch weiter gehen
Laisse les gens rire
tout continue tout avance
Rien ne se perd
Tout se transforme
j’arrête de me tordre
Je deviens de plus en plus belle
Il n’y a pas d’œil sale
Dans la maison d’hippocampes
Rien n’est pâle
Rien n’est frêle.

Minette garde un tronc dans le coeur
Qui sait comment il est arrivé là
Dans son cœur
La méfiance
Elle confie dans la chasse
dans la bouffe
C’est quand je lui donne à manger
Qu’elle devient câline
Alain me dit
plein de chats sont comme ça
On ne peut pas les toucher
Il le dit en la tenant dans ses bras
Les câlins de Minette
Accompagnent la bouffe
Subsidiaires
Propédeutiques
Je n’existe ni personne
Pourtant hier
Elle m’a saluée du haut des escaliers
Ronronnant
Gratuitement
Mais c’est qu’elle avait reçu un os
Le jour d’avant
Un grand
Une grande fête
Pour tous d’ailleurs
Un pot-au-feu parfume la maison
C’est fait pour ça
Cette viande humide
Réchauffe le cœur comme une cheminée.

Sur la rouelle qui amène
À la maison d’hippocampe
Plein de plumettes blanches
Et des tripettes rouges et bien roulées
L’anatomie du terroir
Minette est experte
des jeux guerriers.

Mikey son frère est l’être d’amour
Il me voit nuit et jours
on peut guérir du pire
Voir l’enfant en nous qui crie et crie

La prison pour ceux qui jettent des déchets brillants
Dans la foret
Des 8.6 des Capri-Sun
La paille attachée encore pour servir la bouche
Après des siècles.

Après avoir exprimé
Du corps et du regard
Tout l’amour possible
Le désir l’attachement la passion
Ce soir Mikey pense à sa mère
Qui l’a abandonné
Il fait son rituel
Il ronronne et bat des pattes devant
Une petite couverture jaune
Toujours la même
Sur le canapé, c’est la sienne
Mikey est grand
Un lion rouge
Imposant
élégant
de sa place
Il soupire
sérieux
Il est vendredi et dehors c’est encore la brume
Les oiseaux chantent fort pour un soir
Mikey le beau
Mikey le fort
Dédie sa vie
Au sujet de l’amour
Aux questions de l’amour
C’est ça qu’il sent
c’est à ça qu’il tient
il vit l’amour.

Pendants que Minette se tord
Dans l’incertaine survie
Lui il sera toujours nourri
Lui sera toujours rempli
d’une pyramide à l’autre
précieux par la pratique
heureux de présence

Il se remplit de souvenirs
De soi et des autres
Sa voie parsemée de pluie et de fleurs
Et même que c’est dur
L’amour est plus fort
l’amour est plus fort que la faim
même
plus fort que la mort

La nuit on est seuls
Dans la maison de mer
Dans la maison de brume
On se réunit dans ma chambre
Pour dormir et rêver des fortunes
On se réveille ensemble le matin
Et on sort dehors
On secoue bien la nuit
Les fantômes lourds
tombent du lit
De brume et feuilles d’or.

license

tags

about

attenuation circuit Augsburg, Germany

attenuation circuit - label for experimental music

contact / help

Contact attenuation circuit

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

attenuation circuit recommends:

If you like popping poetry, you may also like: